Les sessions spécifiques

Ennéagramme spécial corps enseignant



Réfléchir au qui suis-je dans ma posture d’enseignant ?

Quelles sont mes qualités, mes limites ? Quelles sont mes attentes, mes besoins ? Comment s’inscrivent-ils au quotidien dans ma pratique ?

Comment être ce prof heureux d’aller en classe, intéressé et intéressant ?

Quelles sont mes particularités dans mon mode d’enseignement ? Comment est-ce que je comprends ? Comment est-ce que j’explique ?

Qu’est-ce qui m’est facile ou difficile dans ma façon de communiquer, d’être en relation ?


Autant de questions auxquelles l’étude de l’Ennéagramme et la compréhension de son propos peut apporter un éclairage précieux et extrêmement respectueux de la personne que chacun est.


Quel challenge pour l’enseignant de se trouver face à des enfants tous différents et qui ont des perceptions extrêmement variées, à tel point que si je ne m’intéresse pas au sujet, je ne peux imaginer comment « l’autre » voit, entend, comprend depuis chez lui ?

Les possibles de la tradition orage de l’ennéagramme sont de voir chacun son potentiel et la personne qu’elle est avant tout. Et j’insiste.

Il ne serait être en aucun cas question de prétendre poser un profil sur un élève ou sur qui que ce soit d’ailleurs.

L’intérêt est de comprendre les fonctionnements des caractères, de voir ce qui anime la personne et qui est beau et utile pour tous, d’en voir aussi les excès et les limites, et de saisir au cœur ce qui se joue pour soi et les uns par rapport aux autres.

Ainsi, cette nouvelle compréhension, comme un lampion, invite au questionnement, à la prise de conscience et à l’enthousiasme pour soi et à la mobilisation pour transformer ce que l’on souhaite.



Ennéagramme dédié fiancés et couples


Je vois le couple comme un magnifique lieu pour amener l’autre par amour à devenir qui il est vraiment, ce qui s’accomplit pas à pas dans le temps. Donc, je vis avec une personne qui est en devenir et en transformation. Le comment cette personne sera dans 10, 30 ou 40 ans, nul ne sait !

Le sujet n’est pas de l’aimer juste là comme elle est, mais bien davantage de se risquer dans l’amour à l’aimer dans son cheminement à s’épanouir et à devenir qui elle est vraiment.

Cela revient à dire que l’engagement amoureux se pose sur une confiance mutuelle de l’accueil de l’autre tel que je ne le connais pas encore et tel que lui se découvre au fil de sa vie.

Comment donc être au service de l’amour ? En travaillant pour cet amour afin de le faire vivre ; en l’alimentant dans une recherche mutuelle de grandir ensemble.

Cette exploration en couple va mettre en évidence ce qui est essentiel à l’autre en nommant les excès qui vont avec.

L’ennéagramme va mettre en relief le « paysage » que constitue l’autre : ses croyances, valeurs, besoins, frustrations, limites, espoirs...

Quel gain de temps !

Comme un kit du – Qui suis-je ? – cette carte des neuf grandes familles de caractères va mettre un projecteur sur ma terre et ce qui la compose ; surtout comment je réagis dedans.

Ces éclairages l’un pour l’autre, comme par osmose, vont permettre une subtile alliance pour et avec l’autre si tant est que l’un et l’autre fasse ce chemin de retour à soi dans une alliance intime avec lui.

Les prises de consciences au fil des apprentissages sont enthousiasmantes et entraînent le couple à se laisser surprendre, innover, laisser de côté de vieilles croyances asphyxiantes et périmées, dialoguer encore et toujours sans s’en fatiguer tant les gains sont visibles et vivifiants.

N’est-ce pas réjouissant d’être acteur de sa vie et co-acteur dans son couple ?

Marcher vers soi pour marcher ensemble.



Ennéagramme dédié jeunes adultes

La qualité de vie au travail est l’une des préoccupations essentielle des jeunes d’aujourd’hui. Ils ont à cœur de vivre sur leur lieu de travail dans une ambiance où ils ont un sentiment d’appartenance à une équipe et où chacun des membres se sente écouté et respecté. C’est ainsi qu’ils seront au mieux de leur créativité et de leur performance.

Au-delà de leur expertise dans leur discipline mettant en valeur leur savoir-faire, leur savoir-être sera essentiel pour évoluer dans l’entreprise et appréhender la relation et ce qui s’y joue de si fondamental.

Lors de leurs premiers stages et de leur premier emploi, ils se trouvent souvent démunis face aux façons d’être et de faire des uns et des autres. Ils commencent à être confrontés à différentes personnalités, à des caractères avec lesquels ils sont désarmés, pas dans leurs moyens ou simplement des réactivités qui les rendent inconfortable. Tout ceci va nuire à la relation, la compréhension et à la qualité du travail.

Mieux se connaître permet aussi d’orienter ses choix professionnels ; chercher à comprendre qui est l’autre, montre l’intérêt pour ce capital humain dans sa diversité qui est la richesse de l’entreprise.

Les retours sont enthousiastes pour une « matière » finalement peu travaillée jusqu’alors, et la « matière » c’est eux, leurs talents, besoins, valeurs, croyances, leurs désirs ;

Ce qui me motive est que ces jeunes repartent en ayant de l’appétit pour eux en se regardant comme des personnes intéressantes et assurément toujours en possible évolution. De quoi se réjouir !